Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 10:36
Les gîtes de groupe

Les gîtes de groupe

Une nouvelle activité professionnelle

Depuis 18 mois, j'ai émigré en Bretagne, afin de lancer une exploitation familiale centrée sur plusieurs objectifs :

°accueillir des personnes en difficulté autour de l'équithérapie.

°accueillir des groupes de personnes porteuses de handicap en "vacances adaptées et organisées", dans des gîtes en cours de construction (11 à 15 places).

°créer une antenne de l'Ifac en Finistère (Institut d'animation de formation et de conseil).

Ces 3 objectifs sont en voie de réalisation et l'année 2016 devrait être celle de la consolidation des actions déjà entamées, avec l'accueil de patients envoyés par l'ASE (aide sociale à l'enfance), la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse) et d'autres partenaires du domaine de la prévention et du handicap.

Un bilan plus étayé pourra être fait en fin d'année. D'ores et déjà, quelques illustrations.

Kergonnezoc : la maison

Kergonnezoc : la maison

Published by jpb
commenter cet article
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 10:36
Les gîtes de groupe

Les gîtes de groupe

Une nouvelle activité professionnelle

Depuis 18 mois, j'ai émigré en Bretagne, afin de lancer une exploitation familiale centrée sur plusieurs objectifs :

°accueillir des personnes en difficulté autour de l'équithérapie.

°accueillir des groupes de personnes porteuses de handicap en "vacances adaptées et organisées", dans des gîtes en cours de construction (11 à 15 places).

°créer une antenne de l'Ifac en Finistère (Institut d'animation de formation et de conseil).

Ces 3 objectifs sont en voie de réalisation et l'année 2016 devrait être celle de la consolidation des actions déjà entamées, avec l'accueil de patients envoyés par l'ASE (aide sociale à l'enfance), la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse) et d'autres partenaires du domaine de la prévention et du handicap.

Un bilan plus étayé pourra être fait en fin d'année. D'ores et déjà, quelques illustrations.

Une nouvelle activité professionnelle
Published by jpb - dans article
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 18:51
Faire des vœux pour une nouvelle année !
Quel piège. Quelle gageure. Quel défi.
Les exprimer avant le 7 janvier 2015 : ils auraient été optimistes et banals.
Les prononcer après le 7 et avant le 11 : ils auraient été pessimistes et sociaux. Mais les écrire aujourd’hui, le 15 janvier, nécessite de prendre un peu de recul, afin d’analyser les évènements de toute nature qui se sont succédés depuis une semaine…
1)Des vœux Politiques et Humanistes :
Le mot « Politique » employé ici au sens Noble et Grec de « Gouvernement de la Cité ».
°que les valeurs essentielles portées par la Foule du 11 janvier, Liberté d’expression et Fraternité, demeurent dans l’esprit de tous et surtout, que la Fraternité se manifeste à tous les niveaux dans les actions et les comportements !
°que l’ensemble des valeurs humanistes, respect de l’autre, tolérance, acceptation et valorisation des différences, solidarité, partage, altruisme…retrouvent toute leur place dans notre société et à l’échelle du monde pour réinitialiser le logiciel de nos Civilisations, qui se sont par trop dévoyées dans l’égoïsme, l’individualisme et le consumérisme. Le réconfortant, c’est que beaucoup d’humains sont porteurs de ces valeurs…
Ce qui peut faire peur et doute, c’est que d’autres humains, ont perdu leur humanité et agissent pour nous ramener vers l’obscurantisme, du côté de l’ombre. Alors, prions ou souhaitons que ce soit les premiers qui l’emportent.
2) Des vœux franco-français stratégiques :
°que nos « hommes politiques » aient réellement été touchés par la grâce « Charlie » et qu’ils adoptent désormais des attitudes, discours, comportements et actes en cohérence avec notre situation réelle et nos valeurs retrouvées.
Utopie ? Illusion ? Optimisme béat ? Seul l’avenir nous le dira, mais on aimerait y croire.
°que des réformes authentiques soient réalisées, à vitesse réelle, sans les délais habituels qu’impose notre galimatias de contraintes juridico-administratives… Vive le vrai choc de simplification !
3) Un essai d’analyse historique :
*en 1979, la révolution iranienne restaure la théocratie.
*en 2001, les attentats du 11 septembre inaugure la guerre terroriste contre l’occident en même temps qu’une guerre entre sunnites et chiites.
*puis, l’effondrement des régimes autoritaires du Moyen orient donne naissance à Daech qui tente de rétablir le Califat des origines de l’Islam, en s’emparant des moyens militaires et du pétrole en même temps que des territoires.
*le terrorisme se diversifie, grâce à sa propagande et aux réseaux sociaux ; il trouve un terreau favorable au sein des jeunes marginalisés des quartiers laissés en déshérence par la République.
*pour des raisons idéologiques, la France a sous-estimé la menace et laissé le champ libre aux fondamentalismes islamiques :
-abandon de pans entiers de territoires aux communautarismes et aux extrémismes (avec mise en place d’institutions parallèles)
-déchaînement des passions xénophobes et amalgame entre arabité, islam et terrorisme…
L’Europe a sombré dans un « angélisme » qui tend le cou aux égorgeurs ! La France a été exemplaire de ce modèle :
>> Renoncement à l’intégration par la faillite de son système éducatif et l’installation d’un chômage de masse.
>> Elle a laissé prospérer l’antisémitisme et se radicaliser sa jeunesse.
>> Elle s’est exposé au plan stratégique par la multiplication de ses engagements militaires qu’elle ne pourra soutenir longtemps.
4) Quelles pistes de réforme et d’actions ?
Je n’ai pas la prétention de savoir tout ce qu’il faut ou faudrait faire, cependant voici quelques axes évidents et indispensables :
°Augmenter les outils et moyens de la Police et de la Justice, ainsi que de l’Armée, pour en accroître l’efficacité dans sa lutte contre le terrorisme et le banditisme, souvent liés.
°Réformer la législation pour sortir de l’angélisme tout en restant dans le cadre des valeurs et principes humanistes et républicains. (Réajuster le curseur entre une liberté individuelle relative et une sécurité collective plus forte, sans tomber dans les excès des Etats Unis…)
°Réinvestir les quartiers et les banlieues trop délaissés, par une Police de proximité, des commerces et des travailleurs sociaux dont il faudra réinventer le positionnement et les missions…
°Réorganiser les prisons, en faisant la chasse aux imams auto proclamés qui enrôlent des individus déstructurés et en manque de repères.
°Aider et accompagner l’Islam de France dans une réforme de son organisation et une réaffirmation plus audible de ses messages de paix et de tolérance, afin de proposer aux jeunes musulmans des repères positifs.
°Réformer en profondeur l’Education Nationale, en formant les enseignants à la Pédagogie et à la Communication interpersonnelle et à une Dynamique de groupe intelligente, concrète et efficace ; pour cela, il faut aussi simplifier les programmes et mettre fin au « scientifisme » et au pédagogisme… Peut-être faudrait-il enfin décentraliser ce mammouth pour lui redonner un peu de tonus et surtout de capacité d’adaptation au réel.
°Une dernière piste, dans ce petit catalogue non exhaustif : Changer les comportements de nos politiques, pour les débarrasser de leurs sectarismes, de leurs idéologies moisies, de gauche comme de droite, afin qu’ils puissent se mobiliser autour de l’unique objectif qui vaille : l’intérêt général de la France et des Français de toutes origines.
Mais là, je me dois de faire appel à Merlin l’enchanteur !
« Il n’y a au monde que le patriotisme et la religion qui puissent faire marcher pendant longtemps vers un même but l’universalité des citoyens. » Alexis de Tocqueville.
« L’islamisme est un nihilisme » (négation des valeurs)
5) Quelques perspectives stratégiques :
°Il faut une stratégie cohérente face à l’islamisme radical, en France comme à l’étranger.
°Il faut arrêter le temps de la complaisance face aux extrémismes de tout poil.
°Que donnera la guerre civile interne à l’Islam ? Se retournera-t-elle contre ses riches promoteurs : l’Arabie séoudite, le Qatar, l’Iran ou le Pakistan ?
°Il faudrait refonder notre démocratie par quelques changements qualitatifs et quantitatifs :
>> remettre le mandat de Président de la République à 7 ans non renouvelable
>> redéfinir les autres mandats électifs en durée (6 ou 7 ans) mais non renouvelable, afin d’empêcher la professionnalisation des hommes politiques ; avec obligation pour se présenter ou représenter à un mandat quel qu’il soit, d’avoir travaillé au moins 5 ans dans le monde réel avec des «vrais gens» (entreprise, association, administration en contact avec le public…)
>> réformer l’ENA et diversifier à la fois son recrutement et sa formation, voire la supprimer, car on peut constater le bilan de nos technocrates à travers leur main- mise sur le monde politique.
>> revoir totalement les Codes, pénal et du travail entre autre, et les simplifier à l’extrême…
°Il faudrait aussi recentrer l’Europe sur sa vocation première d’Europe des Peuples et non des marchés, quitte à la réduire dans un premier temps à 6 ou 7 nations prêtes à se retrouver sur les mêmes objectifs : faire face à la mondialisation de façon humaine, en n’obéissant plus seulement (ou du tout…) aux marchés et à la finance.
°Il faut aussi une authentique coopération entre les démocraties sur tous les plans, dans le but de lutter plus efficacement contre le terrorisme, mais aussi pour faire face à l’immigration galopante. Pour ce dernier point, il faudrait réenclencher et renforcer dans de fortes proportions un aide véritable, altruiste et efficace en direction des pays en développement difficile (Afrique, Moyen Orient…). En conclusion provisoire, je dirai qu’il faut partout combattre la violence et l’obscurantisme, sans renoncer aux valeurs de la Démocratie ni déroger aux règles de l’Etat de droit, mais sans aucune naïveté coupable.
Jean-Pierre Bourdon Le 15 Janvier 2015
Published by jpb - dans Editorial
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 09:38

Au milieu de toutes les mauvaises nouvelles, nationales et internationales, que les médias se complaisent à étaler à nos yeux saturés, il est réconfortant de se retrouver en famille ou au milieu d'amis sincères ou encore parmi des "gens" positifs, porteurs de valeurs et de visions positives...

C'est mon cas en cette fin d'année 2014. Nouveau breton et SDF en île de France, je suis hébergé par de vrais amis, avec qui je me sens "en famille", et véritablement entouré et accueilli ! C'est assez rare pour être souligné et apprécié.

Par ailleurs, au plan professionnel, j'ai la chance de me trouver en situation de former de jeunes collègues au métier de Directeur d'ACM (Accueil Collectif de Mineurs); cela me rassure à propos de la nature humaine, mais renforce ma colère contre les médias qui ne savent que promouvoir le "mal" pour mieux vendre et contre les politiques qui nous gouvernent et qui offrent une image particulièrement négative de l'humanité !!!

Alors, faut-il se créer sa bulle, là où l'on est, pour maintenir ses valeurs et son environnement positif ? ou bien faut-il se révolter contre ceux qui montrent et font le mal ?

Chacun prendra le chemin qu'il ressent, mais il serait temps, grâce aux moyens nouveaux que les bonnes volontés se fédèrent et qu'enfin, une "majorité silencieuse" fasse front pour reprendre le pouvoir et mettre en œuvre des réformes qui remettent l'argent à sa place, secondaire, et l'homme au rang, le premier, qu'il mérite....

Utopie, idéalisme ??? peut-être... Mais il me semble dépassé et illusoire d'attendre comme toujours en France, l'homme ou la femme providentielle...

Prenons notre destin en main !!!

Published by jpb - dans éditorial
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 17:56

Encadrer une session de formation de Directeurs d'Accueil Collectif de Mineurs (ACM : Centres de loisirs et Séjours de vacances) est un véritable bonheur !

Durant 9 ou 10 jours, sensibiliser de jeunes collègues aux finesses du management, de la communication ou de la pédagogie, représente pour tout "bon formateur", une gratification énorme et un plaisir intense. Surtout quand vous avez la chance de tomber sur 18 personnes très différentes, mais unies par une même motivation, par une ambition identique : accompagner les enfants ou les jeunes dans leurs processus de développement, de progrès et de découverte, les aider à se construire une personnalité positive, les amener à alimenter leur estime de soi et leur confiance en leurs capacités, à trouver leur place de citoyen dans une Cité dont ils seront acteurs et auteurs...!

Cette expérience, nous venons de la vivre, avec mon partenaire formateur IVAN, et je vous assure que nous en ressortons tous les deux, certes fatigués, mais heureux, épanouis et optimiste sur la nature humaine.

Les graines que nous avons modestement semées, les outils précis que nous leur avons proposés et qu'ils ont le plus souvent adoptés et appréciés, ne changeront peut-être pas le monde, mais nul doute qu'ils leur permettront de faire bouger les lignes et de se positionner rapidement comme des facteurs de changement et de progrès dans le domaine qu'ils ont choisi : l'animation et l'éducation de l'enfant.

Alors, très bonne et très longue route à eux tous, comme à ceux qui se lanceront dans cette merveilleuse aventure de "l'Animation" ! (animer = donner une âme...)

JPB

Published by jpb
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 04:42

 

Malgré toutes les compétences mises en œuvre dans les activités proposées par les ACM (accueils collectifs de mineurs), ceux-ci ont encore trop souvent une image peu attractive, voire surannée. Il est probable la raison de cette mauvaise image soit la manière dont sont pratiquées les sanctions par les animateurs. En effet, le manque de dialogue, de réflexion ou de formation sur ce sujet amène chacun à se débrouiller, seul dans son coin, avec les vieilles recettes, toute plus inutiles, ringardes et inadaptées ; parfois même, néfastes pour l’enfant : isolement, privations, humiliations, j’en passe et de plus terribles…

Il serait temps que les directeurs et les coordinateurs prennent en main la formation de tous leurs animateurs sur ce thème, qui est central pour l’éducation de l’enfant.

J’espère que les textes proposés ci-dessous leur permettront d’éclairer leur réflexion et leur donneront les pistes nécessaires pour inculquer à leurs animateurs les points de repères nécessaires à une approche enfin efficace et utile de la sanction. Car la sanction, qui approuve ou désapprouve un acte, un comportement, est indispensable à la construction de l’enfant, à la formation de sa « conscience morale ».

°elle lui permet, par un dialogue adapté avec l’adulte, de prendre conscience de son acte et de ses conséquences éventuelles.

°elle lui permet de réparer ces conséquences ou bien de poser un acte de « rachat » compensateur, en cas de transgression sans dommages ; ce geste efface son sentiment de culpabilité et lui permet de se réhabiliter à ses propres yeux, en reconstituant son estime de soi.

°elle lui permet, grâce à un accompagnement adulte intelligent et adapté, de retrouver sa place dans le groupe, sans subir de double peine…

°°° en un mot elle lui permet de grandir, en assumant les conséquences de ses actes et en devenant de plus en plus responsable (capable de répondre de…).

AutoriteSanctionBAFD AutoriteSanctionBAFD

Published by jpb - dans Pédagogie
commenter cet article
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 18:56
Published by Jean-Pierre Bourdon
commenter cet article
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 17:04

Editorial Juin 2013 en ligne - en attente de vos réactions et contributions!

Published by Jean-Pierre Bourdon
commenter cet article
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 17:01

A quelques semaines des vacances scolaires, durant lesquelles beaucoup d'entre nous allons encadrer ou diriger des Accueils Collectifs de Mineurs, j'en viens encore à me poser certaines questions, et notamment:

Quel est notre rôle durant l'accueil de ces mineurs?

Est-ce "simplement" de permettre à l'enfant de s'amuser, de profiter ?

Les vacances des enfants et jeunes ne devraient-elles pas justement être pour eux un moment "OFF" durant lesquels ils n'auraient rien à prouver, mais seulement profiter après 10 mois d'apprentissage, d'évolution personnelle (intellectuelle, sportive, motrice, etc.)  voire de frustration scolaires?

L'épanouissement de l'enfant en accueil de mineurs n'est-il que de jouir du moment présent ou va t-il au-delà?

Quels regard portent les parents sur le rôle (éducatif??) de nos accueils (centre de loisirs et séjours de vacances)?

 

Certaines questions restants en suspens... d'autres se sont trouvées remises en question par certaines pratiques ou discours différents voire contradictoires...

 

Je vous propose donc quelques semaines d'échanges sur ces questions (ou d'autres que nous pourrions avoir en cours de discussion!) avant de se lancer dans nos missions professionnelles.

 

Libre à ceux qui veulent participer, témoigner, débattre ou simplement consulter!

 

 

Contribution de Celtic sollicitée par Jean-Pierre

Published by Celtic
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 11:10

Renforcez votre pédagogie sur pédagovie
http://www.pedagovie.com

Published by Jean-Pierre Bourdon
commenter cet article

Bienvenue !

Vous trouverez sur ce blog différents apports, ressources et réflexions sur l'enfance, la jeunesse, l'animation et l'éducation.
Fort d'un expérience de 40 ans dans le domaine de l'animation, je me propose de vous aider à "donner la vie" (= animer) à vos actions dans ce domaine.
Je suis curieux et disponible pour toutes vos questions, apports, réflexions dans ce domaine : la pédagovie se construit à plusieurs !

JPB.

Liens